Comment booster le système immunitaire ?

La crise (sanitaire, économique, sociale…) que nous vivons actuellement nous amène à nous interroger sur nos modes de vie, nos priorités et à faire face à certaines prises de conscience concernant notamment notre santé.

Nous avons pu nous rendre compte, à travers cette expérience particulièrement longue et difficile, de notre inégalité face à la maladie et aux virus et nous tentons d’en comprendre les raisons.

Qu’en est-il de la génétique ?

Il semblerait qu’à la naissance nous partions tous avec les mêmes chances, notre système immunitaire ne relevant que pour 20% de la génétique. Reste donc 80% qui ne dépendent que de nous et de nos choix de vie.

Comment optimiser notre potentiel génétique ?

L’épigénétique étudie les influences de notre histoire individuelle et celles de notre environnement sur nos gènes. Nous pouvons toujours incriminer l’environnement dans lequel nous vivons, bien sûr il a son importance, mais tant d’autres paramètres interviennent dans l’élaboration d’un « protocole » visant à améliorer notre bien-être physique et psychique.

Selon l’éminent médecin Antoine Béchamp (1816-1908) :

« Le microbe n’est rien, le terrain est tout. »

Car contrairement au dogme Pasteurien, la maladie aurait toujours une origine interne. Tout organisme vivant qui se dérègle contribue à favoriser la prolifération de bactéries pathogènes et de virus.

L’état de notre environnement interne est déterminant pour qu’une maladie se développe ou pas. Notre corps génère lui-même des micro-organismes, mais en plus, nous en ingérons quotidiennement, via la nourriture notamment.

Si notre environnement interne est acide, notre système immunitaire est fragilisé laissant l’occasion aux micro-organismes de se développer et créer une maladie. Au contraire, si notre environnement interne est basique (ou alcalin), cela entretiendra et renforcera nos défenses naturelles.

Ainsi, parmi les paramètres permettant d’améliorer notre « terrain » (de l’alcaliniser), l’alimentation joue un rôle primordial puisque c’est le « carburant » de notre corps. Pensez à votre voiture, que se passe t-il si vous vous trompez de carburant ou si votre carburant est de mauvaise qualité ? Les ennuis commencent.

La crise sanitaire a mis en exergue nos problèmes de santé et pas seulement ceux liés au virus. Nous ne sommes pas égaux dans ce domaine mais prendre conscience que notre santé dépend beaucoup de notre mode de vie est un premier pas.

Quelques pistes pour améliorer et booster le système immunitaire

Nombreux sont ceux qui prônent un retour à la Nature, par exemple en cultivant leur potager pour retrouver le vrai goût des aliments. Aliments débarrassés de toutes traces de pesticides et cultivés dans les règles, par exemple de la permaculture.

Favoriser la diversité dans nos assiettes est aussi un élément qui a son importance, diversité d’aliments mais aussi de couleurs pour que l’œil y trouve son compte.

Tenir compte des besoins en apports nutritionnels : protéines, glucides, lipides, minéraux (zinc notamment), vitamines (C et D3 notamment), savoir que tout se joue dans l’intestin (notre deuxième cerveau) grâce à la flore intestinale (80% de notre système immunitaire), seront les garants d’une bonne forme physique et psychique.

Hippocrate le disait déjà :

« L’alimentation est notre première médecine. »

 

Deux autres paramètres interviennent dans notre quête de la forme et du bien-être : assurer une bonne qualité du sommeil et faire fonctionner « la machine » pour éviter qu’elle « s’encrasse » ou « se rouille » grâce à la pratique du sport bien sûr.

Peu importe l’âge, les moyens financiers, matériels, les capacités, les conditions environnementales, il faut « bouger » régulièrement, ne serait-ce que marcher ou monter un escalier. Nous sommes d’accord que la motivation n’est pas toujours au rendez-vous mais voici ce que disait Shakespeare :

« Mon corps est un jardin, ma volonté est son jardinier. »

 

D’autres paramètres entrent en ligne de compte justement : les paramètres psychiques.

Le courant d’énergie psychique positif interfère lui aussi sur le système immunitaire et de façon inconsciente en déclenchant la sécrétion d’hormones anti-stress notamment. Chacun dispose d’un capital « confiance et optimisme » qu’il est possible d’améliorer, d’optimiser. Un psychisme apaisé contribue également à nous maintenir en bonne santé. Pour cela, la méditation et la relaxation s’avèrent être d’excellents « outils ».

Un dernier paramètre et pas des moindres, permet de booster le système immunitaire : il s’agit du jeûne. Ce concept peut sembler rébarbatif et difficilement conciliable avec une vie professionnelle mais nombreux sont ceux qui le pratiquent pour des raisons religieuses ou thérapeutiques. Hippocrate, encore lui, le conseillait déjà, il a fait l’objet de nombreuses études scientifiques et son intérêt thérapeutique est reconnu dans de nombreuses pathologies. Vous découvrirez ses bienfaits et ses différentes « déclinaisons » dans l’article très complet qui figure sur notre blog : « Le jeûne, une pratique ancestrale ».

Des conseils personnalisés gratuits sur Wattsplan

De nombreux professionnels du sport et du bien-être (coachs sportifs, thérapeutes, nutritionnistes…) proposent régulièrement des offres de coaching gratuit.

Qu’il s’agisse de sport ou de bien-être, notre plateforme Wattsplan vous aidera à répondre à toutes vos questions dans les différents domaines évoqués et à déterminer ce qui vous correspondra le mieux.

Pour profiter des offres de coaching gratuit, c’est par ici  👉 wattsplan.com

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.